Equilibrage alimentaire

Chaque jour, 70 millions de nouvelles cellules remplacent les anciennes grâce à ce que l’on mange : nous sommes ce que nous mangeons ! 

 

Je préfère parler d’évolution dans l’assiette plutôt que de révolution en orientant vers une alimentation à visée non inflammatoire, composée d’aliments de qualité biologique et également orientée « Bleu blanc cœur » (enrichie en oméga 3).

  •  Des crudités (si l’intestin est en forme)

  •  De grandes quantités de légumes (cuisson vapeur au vitaliseur)

  •  Une quantité modérée de protéines animales : petits poissons gras, poulet, canard, œufs cuits à la vapeur

  • De très petites quantités de glucides (riz, lentilles...)

  • Des algues (sous forme de tartare)

  • Des oléagineux (avocat, olives noires, amandes, noix, noisettes...)

  • Des huiles 1ère pression à froid dans un équilibre oméga 3/oméga6/oméga 9

  • De L’huile de noix de coco

  • Des fruits de saison

  • Des épices (gingembre, curcuma), herbes aromatiques (persil, thym, coriandre, basilic), ail, oignons…

  • Des « super aliments » sous forme de cure (grenade, chlorophylle, jus d’herbe, spiruline…)

  • De l’eau de source avec un pH alcalin (7 environ) et « résidu sec » en dessous de 50 mg/l environ à raison de 1 litre et demi/jour

 

Une alimentation riche en sucres raffinés et en glucides favorise un déséquilibre du microbiote, crée une inflammation constante, générant des pathologies dites de « civilisation » : surpoids, diabète de type 2, maladies auto immunes, excès de cholestérol…

L’anamnèse intègre le recueil des habitudes alimentaires. Des explications, du sens est apporter à ce qui devrait être modifié. Un point est fait sur les changements prêts à être mis en place et sur ceux demandant du temps : il est important de respecter le rythme naturel de chacun.

Myrtilles.jpg

Combler les carences

Les aliments d’aujourd’hui, même de qualité biologique, ne permettent plus de couvrir les besoins de notre organisme en termes de micronutriments : vitamines, minéraux, oligo éléments, antioxydants, pré et probiotiques, acides gras polyinsaturés… La micronutrition permet d’obtenir une relance métabolique pour rétablir un équilibre de l’organisme !